Données

L’accès à l’eau potable dans le monde

700 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, soit 9 % de la population mondiale. Cette proportion était deux fois plus grande il y a 20 ans. Mais avoir accès à l’eau potable ne signifie pas eau de bonne qualité, ni eau courante au robinet.

Publié le 30 janvier 2024

https://www.inegalites.fr/L-acces-a-l-eau-potable-dans-le-monde - Reproduction interdite

Modes de vie Logement

700 millions d’individus, soit 9 % de la population mondiale, n’ont pas accès à l’eau potable en 2022, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef. La situation s’améliore régulièrement depuis le début des années 2000. Mais plus du tiers des habitants d’Afrique subsaharienne n’a toujours pas accès à l’eau potable.

L’eau potable est, avec l’alimentation et le logement, un pilier essentiel de la qualité de vie. Avoir accès à l’eau potable peut prendre deux formes selon la définition de l’OMS. 5,8 milliards de personnes, soit 73 % de la population mondiale disposent de l’eau du robinet, au moins douze heures par jour, en étant assurés que cette eau n’est – en principe – pas contaminée. L’OMS y ajoute 1,5 milliard de personnes (18 % de la population mondiale), qui ont accès à un point d’eau potable situé à moins de 30 minutes aller-retour de chez elles. Elles ont bien accès à l’eau, mais de manière toute relative du point de vue des pays riches, où plus personne ne doit se déplacer une demi-heure pour avoir de l’eau. Et la qualité de l’eau, dite « potable », est souvent bien moins sûre pour la santé que dans les pays riches.

Parmi les 700 millions de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable, l’OMS distingue un peu moins de 300 millions de personnes (4 % de la population mondiale) qui doivent marcher plus de 30 minutes aller-retour pour accéder à un point d’eau potable. Une tâche très pénible, le plus souvent prise en charge par les femmes et les filles. Un nombre équivalent a accès à un puits ou à une source non potable et 115 millions (1 % de la population du monde) doivent boire des eaux de surface (rivières, mares, etc.). Dans les deux derniers cas, les risques de maladie sont considérables, notamment pour les jeunes enfants. La diarrhée causée par l’eau contaminée – par des animaux ou la pollution humaine – est l’une des sources principales de mortalité dans le monde, notamment chez les enfants.

Répartition de la population mondiale selon son accès à l’eau potable
Nombre
en millions / 2000
Répartition
en % / 2000
Nombre
en millions / 2022
Répartition
en % / 2022
Eau potable à domicile*3 734615 81573
Accès à l'eau potable à moins de 30 minutes aller-retour du domicile1 256201 45618
Population ayant accès à l'eau potable4 990817 27191
Accès à l'eau potable à plus de 30 minutes aller-retour du domicile15532924
Puits ou source non protégé748122964
Eaux de surface24741151
Population sans accès à l'eau potable1 150197039
Ensemble6 1401007 974100
*Accès à l’eau potable « en toute sécurité », c’est-à-dire à la fois à domicile, au moins douze heures par jour, et eau non contaminée.
Lecture : 5,8 milliards de personnes ont accès à l'eau potable à domicile dans le monde en 2022.
Source : estimations OMS, Unicef – © Observatoire des inégalités

L’accès à l’eau progresse dans le monde, ce qui constitue un progrès humain majeur. Le nombre de personnes sans accès à l’eau a reculé, passant de 1,1 milliard de personnes à 700 millions entre 2000 et 2022, tandis que la population mondiale a gagné près de deux milliards d’habitants. Rapportée à la population, la part de ceux qui n’ont pas accès à l’eau a donc été divisée par deux, de 19 % à 9 % sur la période : des investissements considérables dans les réseaux d’acheminement et d’évacuation ont été réalisés. Il reste à espérer que cette tendance se poursuive et que les efforts portent aussi sur la qualité de l’eau elle-même.

Lecture : en 2022, 703 millions de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'eau potable.

Source : Source : OMS, Unicef – © Observatoire des inégalités

Graphique Données
Avertissement : ces données constituent des ordres de grandeur, la collecte de données statistiques pouvant être peu fiable dans les régions les plus pauvres du monde.

Selon les régions du monde

En Afrique subsaharienne, plus d’une personne sur trois (35 % de la population) n’a pas accès à l’eau potable. C’est tout de même un progrès considérable accompli en 20 ans, car cette part était de 54 % en 2000. En Afrique du Nord et au Moyen-Orient , 8 % de la population n’a pas accès à l’eau potable. Cette proportion est de 7 % en Asie centrale et du Sud. En Asie de l’Est et du Sud-Est, région qui comprend la Chine, la proportion de la population qui a accès à l’eau (3 %) se rapproche de celle des pays riches.

Sans surprise, plus une région du monde est riche, plus les infrastructures d’alimentation en eau et d’assainissement sont développées, et plus sa population a accès à l’eau potable. Dans les pays les plus riches, l’eau est presque accessible à tous, avec un taux d’accès supérieur à 99 %. Ce qui ne veut pas dire que la question soit totalement absente dans les pays les plus développés, notamment pour les sans-abri, les habitants des bidonvilles ou les personnes vivant en habitat mobile, comme les gens du voyage.

Population n’ayant pas accès à l’eau
selon la région du monde
Population n'ayant pas accès à l'eau
en millions
Part dans la population
en %
Afrique subsaharienne40835
Asie centrale et du Sud1407
Asie de l'Est et du Sud-Est773
Afrique du Nord et Moyen-Orient458
Amérique latine et Caraïbes162
Europe et Amérique du Nord131
Océanie540
Ensemble7039
Lecture : 408 millions d'habitants d'Afrique subsaharienne n'ont pas accès à l'eau potable.
Source : OMS, Unicef – Estimations 2022 – © Observatoire des inégalités

Photo / CC By NC ND Unicef Ethiopia

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 30 mars 2010.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème